Pastorale des Jeunes
Groupes et Mouvements
Web TV

Portail Jeune
de l'Eglise catholique à Lyon

Les missionnaires du 8

Chargés de mission… De par leur baptême les chrétiens ont pour charge de porter la Bonne Nouvelle de Dieu jusqu’aux extrémités de la terre. C’est une affirmation tellement répétée ! Cette tâche-là est pourtant primordiale ! Pour en saisir l’ampleur il faut quitter les idées de « conversion des païens », telles qu’elles avaient cours il y a un certain temps encore…

 

Dernières photos

001 (23)
Chemin de Croix(2009)51 [640x480].JPG
inauguration séminaire 2010 072

Partager

Cette charge exige, de la part des chrétiens, qu’ils soient présents en tous les lieux de la terre où vit et meurt et souffre l’être humain afin de témoigner que Dieu s’est mêlé au monde, qu’il se passionne pour lui et que tout être humain, sur n’importe quel continent, est appelé à être le tabernacle de sa tendresse. Il revient donc à l’Eglise, à l’ensemble des chrétiens, d’être incarnée en cette terre, à l’image du Christ, et dans son Esprit d’en épouser les angoisses et les rêves pour rendre compte de l’indéracinable espérance que Dieu veut faire chanter en elle.

Alors qui ne songe à une Eglise dynamique, où tous – jeunes, adultes, vieux, enfants- puisent nourriture et force pour leur foi. Mais il ne faudrait pourtant pas s’y tromper. Si l’Eglise s’occupe seulement de ses membres, elle remplit incomplètement sa charge. Car il lui appartient de veiller à l’annonce de l’Evangile à l’extérieur du cercle de ses membres. Comment ? Pour en découvrir les moyens, sans doute lui faut-il sans cesse se dire : « Nos célébrations, tout ce que nous faisons, tout ce que nous donnons à voir de nous, tout ce que nous organisons, n’a d’autre but que de donner à voir le christ solidairement engagé dans l’humanité ! » Le chrétien est un annonceur. Il a pour travail de faire retentir la Bonne Nouvelle du Christ. Rien d’autre ne lui est demandé. Il a pour charge d’être, en sa personne, la Bonne Nouvelle du Christ rendue visible dans le monde.

Etre annonceur consiste à laisser transparaître cette Bonne Nouvelle : « Vous êtes aimés de Dieu ! » Comment être annonceur sinon en rendant visible, tangible, en actes, en gestes et en mots, l’amour du Christ pour tout être humain ? Ainsi, part sa lutte incessante contre les forces larvées du mal caché en lui-même, en sa communauté, dans la société, dans les systèmes économiques, dans les idéologies politiques et jusque dans les relations humaines, le chrétien manifeste le salut, la libération du Christ. Elle se met à l’œuvre dans la banalité et l’humilité des espaces habituels où se déploie son existence quotidienne.

Alors saluons, l’initiative des « missionnaires du 8 ». Cette année encore, ces jeunes et moins jeunes, se préparent à s’investir au cœur des fêtes de la lumière du 8 décembre. Simplement, par leur présence et leur accueil de milliers de visiteurs qui pénétreront dans les églises et les sanctuaires, ils chercheront à faire signe de Celui qui est non seulement la lumière de leur vie mais le plein jour de Dieu offert à tous, à la multitude. Si vous le voulez, il n’est peut-être pas trop tard pour les rejoindre. Et surtout de prier pour eux afin qu’avec eux, à l’invitation de la Vierge Marie « faites ce qu’il vous dira » nous osions proposer à nos contemporains la saveur oubliée de l’Evangile.

+ Patrick ROLLIN

- Une journée de formation est proposée pour tous les volontaires qui veulent rejoindre « les missionnaires du 8 » le samedi 17 novembre de 12h à 17h Basilique de Fourvière.

 
 
 
Recherche

 
 
© 2006- 2014 - Pastorale des Jeunes - Diocèse de Lyon