Pastorale des Jeunes
Groupes et Mouvements
Web TV

Portail Jeune
de l'Eglise catholique à Lyon

Reportage sur la journée diocésaine des servants d’autel

Le 8 mai 2009 à Ars

C’est en pleine année jubilaire, celle du 150ème anniversaire de la mort du Saint curé, que le sanctuaire d’Ars a accueilli une nouvelle fois les servants d’Autel et de la liturgie d’une vingtaine de paroisses de notre diocèse.

 

Dernières photos

Mi8-33
DSC_0157
Blog a Part 09.JPG

Partager

Documents joints

Bande Son
MP3 - 9 Mo
Bande Son
Vidéo
Vidéo - 39.3 Mo
Charger la bande son ici...
Vidéo
La Vidéo et les photos sont maintenant disponibles…
Cliquez-ici pour voir les photos…









Cette rencontre a débuté en fin de matinée avec un temps d’accueil, certains d’entre nous ayant pérégriné à pied vers le village d’Ars. Après un pique-nique et quelques parties de foot, nous avons participé à un temps de questions-réponses avec notre évêque, le Cardinal Barbarin.
En citant, dans l’évangile de Saint Jean (13,3), l’épisode du lavement des pieds, Mgr Barbarin a voulu souligner que le plus grand est avant tout serviteur.

Le servant d’Autel, lui, est à la fois serviteur du Seigneur, du prêtre, et de toute l’assemblée. Par son recueillement et sa prière, il aide toutes les personnes présentes à se plonger dans le mystère de la Messe.

Différents ateliers étaient ensuite proposés. Il s’agissait par exemple d’approfondir le sens de la liturgie et de l’Eucharistie, de rencontrer des prêtres ou des religieuses témoignant de leur vocation ou de découvrir la personne du Saint curé d’Ars, désormais patron de tous les prêtres du monde.

L’atelier chant était particulièrement important puisqu’il a permit aux filles d’animer la Messe qui a suivi, où tous les servant(e)s étaient en habit de chœur.
Dans son homélie, le Cardinal Barbarin nous a encouragé à avoir, comme Saint Thomas une foi courageuse.

Nous pouvons vraiment rendre grâce au Seigneur pour cette journée et remercier les organisateurs, spécialement le P. Xavier Skof et le P. Patrick Rollin.

Un adulte accompagnateur.
Coulisses d’un 8 mai réussi…

15 mars 2009 : date limite des inscriptions et arrivée d’une première réponse (merci à l’Immaculée Conception !). Tout va bien, il reste 2 mois… et puis c’est le Carême, la semaine Sainte, et même le premier mai ! Enfin, le 7 mai, après les inscriptions de St Nizier, de St Claude de Tassin et de St Bruno, nous frisons les 250 enfants prévus…

8 mai-10 heures du matin : A Ars, le ciel est gris, mais la tente du jubilé plantée dans la prairie nous rassure…

10H30 : Ce sont les plus éloignés qui arrivent en premier. Bravo en particulier à Roanne et à St Ferréol sur le Rhône !

11h00 : Chaque paroisse a reçu un carton avec les numéros des ateliers prévus pour l’après-midi et chaque enfant un carnet de chants. Nous avions tiré 300 carnets et le stock est vite épuisé : entre les servants d’autel d’Avignon qui se joignent à nous, les non-inscrits et ce jeune homme qui, pour son anniversaire, choisit la journée à Ars auprès du Cardinal plutôt que les manèges prévus par sa marraine, nous dépassons largement les pronostics les plus encourageants et les chiffres de l’année dernière.

11h30 : Le Père Nault, recteur du sanctuaire, accueille les enfants en retraçant en quelques minutes la vie du Curé d’Ars : « Tu m’as montré le chemin d’Ars, je te montrerai le chemin du C_ _ _ ! »

12 heures : La pluie d’un moment fait courir tous les pique-niqueurs sous la tente, mais le soleil revient vite. Merci Seigneur !

13h15 : La Cardinal Barbarin nous a rejoints et, après quelques mots (il nous annonce la journée des vocations pour le 8 mai 2010 et l’ouverture d’une année sacerdotale par Benoît XVI), répond aux très nombreuses questions des enfants. Le Père Skof regarde discrètement sa montre… pendant que le Père Julien de Pommerol met au point les chants prévus pour la messe.

13h45 : Nous rattrapons presque l’horaire prévu et les enfants se regroupent sans problème dans les ateliers : les uns vont courir dehors en découvrant St Paul, les autres s’initient à l’adoration, ou écoutent des témoignages, certaines préparent le psaume ou approfondissent le sens du service de la liturgie et les grands se retrouvent pour une réflexion sous la statue du curé d’Ars. On ne « confisque » qu’un seul ballon de foot, on ne retrouve qu’un seul KWay, on ne déplore qu’un seul nez qui saigne et un portable d’infirmière qui ne sonne plus…

15h30 : Chacun enfile son aube ou sa cape. On essaye de se mettre par taille, et par deux, de six ans à … Ceux qui ont la chance de servir font des jaloux : « Pourquoi y en a qui sont plus près ? » (sic).

16h : La procession s’ébranle, les voix s’élèvent, la basilique s‘emplit et la messe commence. On ne se bousculera un peu que pour communier des mains du Cardinal. A la sortie, les jeunes forment un immense cercle dans la prairie pour un dernier salut, avant que le Cardinal ne soit assailli par une nuée d’enfants. « J’ai réussi à toucher Monseigneur Barbarin » dira, tout fier, un enfant de Pusignan de retour chez lui ! Finalement, tout le monde repartira avec son image… et pleins de bons souvenirs…

Alice Quantin
 

Voir en ligne : Les photos de la journée des servants d’autel

 
 
Recherche

 
 
© 2006- 2014 - Pastorale des Jeunes - Diocèse de Lyon